/

AFFAIRE DU BÉBÉ DE 10 MOIS DÉCÉDÉ DANS UNE CRÈCHE « La Cigogne bleue » ne disposait pas d’une autorisation

1 min read

La directrice de la crèche « La Cigogne bleue” Ndèye Yacine Sène et deux travailleuses ont été arrêtées avant-hier par la Sûreté urbaine (Su), agissant sur délégation du juge du 6ème cabinet. Ce, dans l’affaire du bébé de 10 mois, décédé suite à une asphyxie alors qu’on lui donnait à manger du « ndambé », d’après nos informations. Selon les informations de Libération online, l’enquête a révélé plusieurs dysfonctionnements. Il a ainsi été établi, par exemple, que la crèche ne disposait d’aucune autorisation. La directrice prétendait avoir un… récépissé de dépôt qui lui donne, selon elle, « le droit d’exercer en attendant l’autorisation définitive ». Ce qui est faux, selon la Su, car en exploitant le récépissé de dépôt de l’Agence nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits il n’a été relevé nulle part un droit d’exercer en attendant une autorisation définitive. Le récépissé de dépôt ne tient pas lieu d’autorisation. En tout état de cause, la crèche n’en disposait pas lors de l’ouverture de l’établissement.

Source : Libéonline

Previous Story

EMBOUCHURE DU FLEUVE SÉNÉGAL Une pirogue avec « une soixantaine de personnes » a chaviré

Next Story

Nucléaire: Téhéran reproche à Biden d’exiger «la même chose» que Trump

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.