Browse Category

Actualités - Page 507

Toute l'actualité sur le sujet actualité africaine. Consultez l'ensemble des articles, reportages, directs, photos et vidéos de la rubrique actualité sur Post Afrique

/

Roxgold dépasse ses prévisions en production d’or au Burkina Faso

Au Burkina Faso, la compagnie minière canadienne Roxgold qui exploite la mine d’or Yaramoko a dépassé ses prévisions. Alors qu’elle s’était fixée de produire entre 120 à 130 000 onces, elle réalisé 133 940 onces.


En même temps, la société a engrangé 240 millions de dollars de revenus de vente. L’objectif pour 2021 demeure néanmoins identique, renseigne Agenceecofine.

/

5 civils meurent dans une attaque en Algérie

En Algérie, 5 civils sont morts dans l’explosion d’une bombe artisanale dans la wilaya de Tébessa. Trois autres ont des blessures. Le drame s’est déroulé dans l’est du pays, rapporte France24.

Le ministère de ma défense a confirmé l’attaque précisant que 5 citoyens sont décédés et trois autres blessés. A la suite de l’explosion d’une bombe de confection artisanale, lors du passage de leur véhicule utilitaire à Oued Khenig-Roum. L’attaque non revendiquée, est la plus meurtrière visant des civils en Algérie depuis plusieurs années.

L’importante réserve de calcaire qui attirent les cimentiers au Sénégal

Au Sénégal, la partie Centre-Ouest du bassin sédimentaire recèle d’importantes ressources en calcaires et marno-calcaires.

Les marno-calcaires éocènes qui affleurent dans le plateau de Bargny à 30 km de Dakar, sont à l’origine de la première cimenterie d’Afrique de l’Ouest (SOCOCIM) en activité depuis 1948. Il existe d’importants gisements de calcaires paléocènes situés entre Mbour au Sud et Pout au Nord.

Une deuxième usine de ciment (Les Ciments du Sahel) y a été ouverte à Kirène au cours de l’année 2002. Encouragés par une demande nationale et sous régionale en forte croissance, les groupes cimentiers ont réalisé un doublement de leurs capacités respectives.

Le groupe cimentier international (Dangote) a réalisé une cimenterie d’une capacité de 2,5 MT de ciment par an dans la zone de Pout, et l’usine a démarré fin 2014.

Source: Itie.sn

Un potentiel de 100 millions de tonnes de phosphate à Matam

L’exploitation minière moderne au Sénégal, remonte à la période 1940 – 1950 avec l’ouverture de deux grandes mines de phosphate à Taiba et à Lam-Lam dans la région de Thiès. L’exploitation de ces importants gisements de phosphates a contribué aux succès de l’économie sénégalaise depuis plusieurs décennies.

A l’Est, au Nord et au Sud de ces gisements de Taïba, d’importants projets d’exploration de phosphates sont en cours dans les permis de Niakhene, Coki et Gossas. Dans la partie Nord-est du bassin, dans la région de Matam, a été confirmée depuis 1984, l’existence d’un important gisement de phosphates avec des réserves prouvées de l’ordre de 40 millions tonnes et un potentiel de plus de 100 millions de tonnes de phosphates de chaux de très grande qualité.

La Société d’Etudes et de Réalisation des Phosphates de Matam met en exploitation industrielle le grand gisement des phosphates de Matam. Compte tenu de l’aptitude des phosphates de Matam à une utilisation directe en agriculture comme fertilisant naturel, la SERPM a mis en œuvre depuis août 2008, une petite exploitation minière du gisement de Ndiendouri en vue d’accroitre de façon significative la productivité agricole, grâce à des apports de fertilisants de qualité.

Dans la zone de Thiès-Lam Lam, il existe d’importantes réserves de phosphates alumino-calciques (environ 80 millions de tonnes) valorisables, par calcination, dans les filières engrais, naturels et alimentation animale.

Il est également à signaler qu’en début Octobre 2016, la première cargaison de phosphate a été transportée par camion au port de Dakar, à quelques 145 km du projet Baobab (détenu à 80% par Avenira), marquant ainsi l’entrée en production de la mine. Le projet de phosphate Baobab couvre une superficie prometteuse d’environ 1553 km² au Sénégal. Sa mise en valeur démarre sur le prospect Gadde Bissik, à 110 km à l’est de Dakar, vaste d’environ 90km² et renfermant 68 millions de tonnes de ressources inférées à 22% de phosphate.

Source: Itie.sn

Les raisons de l’arrestation de Boubacar SEYE dévoilées

On en sait un peu plus sur l’arrestation du président d’Horizon Sans Frontières Boubacar SEYE. Selon Igfm, son interpellation fait suite à une demande d’opposition de sortie du territoire. Une demande émise par la gendarmerie nationale auprès de la police.

C’est pourquoi dès qu’il s’est présenté à l’aéroport, le système l’a détecté. La police a ensuite procédé à son arrestation. Avant de le remettre à la gendarmerie.

On lui reprocherait des déclarations sur la gestion des fonds donnés à l’Etat du Sénégal pour lutter contre l’immigration clandestine. Il est entendu à la section de Recherche de la gendarmerie.

1 505 506 507 508 509 543