Browse Category

Actualités - Page 3

Toute l'actualité sur le sujet actualité africaine. Consultez l'ensemble des articles, reportages, directs, photos et vidéos de la rubrique actualité sur Post Afrique

//

DANEMARK : CHRISTIAN ERIKSEN A QUITTÉ L’HÔPITAL !

Enfin une bonne nouvelle concernant Christian Eriksen ! Le numéro 10 du Danemark avait fait un malaise cardiaque en plein match lors de Danemark – Finlande, des images qui avaient fait froid dans le dos à quiconque était devant ce triste spectacle. Si le milieu de l’Inter Milan possède désormais un Pacemaker, il pourra désormais retrouver sa famille et ses proches puisqu’il ne se trouve plus à l’hôpital comme annoncé par sa sélection. Christian Eriksen a même rendu visite à ses coéquipiers après la défaite des seins face à la Belgique hier sur le score de 2 buts à 1. Le Danois s’est alors dit très touché par le soutien de la part du monde du football qu’il a pu recevoir. 

Source : Livefoot

//

L’Angleterre, c’est triste

Devant des Ecossais accrocheurs, les Anglais ont été impuissants ce vendredi soir à Wembley (0-0), pour leur deuxième match de l’Euro 2020.

Comme un symbole du petit naufrage anglais à Wembley, Harry Kane a dû laisser sa place à Marcus Rashford à l’amorce du dernier quart d’heure de cet Angleterre-Ecosse. Le capitaine de la sélection aux Trois Lions s’est montré vendredi soir d’une rare faiblesse dans une rencontre qui pouvait offrir à son équipe un billet pour les huitièmes de finale de l’Euro en cas de victoire.

A l’exception du montant trouvé par le coup de tête de Stones à la 12e minute, reprenant un corner, et la parade de Marshall sur une frappe de Mount au début de la seconde période (48e), les Anglais n’ont pas eu d’occasion de but sérieuse pour garnir la statistique. Leurs adversaires y ont grandement contribué.

Disciplinés jusqu’au bout dans leur souci de réduire les espaces, les coéquipiers de Robertson n’ont pas fait que bien défendre. O’Donnell a obligé Pickford à la parade (30e) et James a repoussé la reprise de Dykes devant sa ligne (62e). Ce nul face au voisin et grand rival historique (0-0) maintien la Tartan Army dans le coup.

Les Ecossais peuvent croire aux huitièmes de finale avant la dernière journée qui leur proposera la Croatie, accrochée un peu plus tôt ce vendredi par la République tchèque (1-1). Avec 4 points, cette dernière partage la tête du groupe D avec l’Angleterre, son prochain adversaire. Aucune des quatre nations est éliminée après deux matches.

  • Source : Livefoot
///
Live

Le tresor caché d’Habib Sissokho s’élève à 15 milliards 424.653.588 Fcfa

Rapport de la Centif : Le patron du comité olympique Malien au coeur d’une affaire de blanchiment d’argent sur l’axe Dakar- Bamako Au Mali, les comptes personnels de monsieur Sissokho ont enregistré des mouvements créditeurs d’un montant de 15. 424.653.588 Fcfa,selon la Centif Dans le compte ouvert à la Banque agricole du Sénégal, « Les actifs nets s’élevent à 575.541.283 Fcfa », d’après le rapport. Ses revenus légaux connus sur la période 2010-2020 se chiffrent à 74.186.277 Fcfa ». Une information judiciaire ouverte à Dakar.

Source : Libération

//

DOCTEUR OUSMANE DIALLO, NOUVEAU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU MRDS

« Offusquons-nous de voir des immeubles à milliards alors que notre peuple dans les zones rurales languit dans la pauvreté abjecte »

Le Mouvement de la réforme pour le développement social (Mrds) a tenu son congrès, les 12 et 13 juin derniers à Rufisque, sous le thème : «Ethique, efficacité politique et refondation ». Après consensus, le poste de secrétaire général a été renouvelé. C’est ainsi que le docteur Mohamed Sall a cédé sa place au docteur Ousmane Diallo qui a décliné sa feuille de route.Le docteur Ousmane Diallo est le nouveau secrétaire général du Mrds. Il a été élu, par consensus, lors du congrès qui s’est tenu les 12 et 13 juin derniers à Rufisque. «Si nous jetons un regard sur le passé, nous pouvons être fiers du parcours de notre parti. Notre parti a été connu pour la clarté de ses positions et son intransigeance sur les questions éthiques. J’aime rappeler que, bien avant leur engagement en politique, nos membres furent connus pour leur engagement social mais surtout leur probité intellectuelle, morale et professionnelle. Je voudrais citer en exemple le Dr Mamadou Makhtar Ndiaye qui modernisa la gestion transparente de l’Hôpital de Kaolack. Que dire du Professeur Iyane Sow avec le travail titanesque abattu au service de laboratoires de l’hôpital Fann ? Les excellents résultats obtenus par le Dr Mohamed Sall dans le management du contrat de performance de l’université Alioune Diop de Bambey. Les exemples font foison dans le parti parmi les responsables et les militants de base », a affirmé le nouveau secrétaire général du Mrds dans son discours.Docteur Ousmane Diallo d’ajouter : « C’est avec nostalgie que je me rappelle, lors de notre première apparition sur l’échiquier politique en 2000, ce que disaient les leaders des « autres partis politiques ». Ils disaient que le Mrds n’avait pas de programme. Evidemment, plus qu’un programme, nous avions proposé au peuple sénégalais un manifeste et un projet de société basés sur les sept axes fondamentaux : la foi, la liberté, la justice sociale, le savoir, le travail, la solidarité et la fraternité. De nos jours, en écoutant le discours des politiciens, ne sommes-nous pas en droit de crier au plagiat ? Qui parmi ces politiciens ne parle pas de l’Ethique, des valeurs ? Bien avant le fameux discours de feu Kéba Mbaye en 2005, Imam Mbaye Niang avait axé son premier discours de campagne sur l’Ethique. Sommes-nous surpris aujourd’hui de voir l’engouement des Sénégalais de tout bord et confession, qui ont compris l’importance de notre substrat culturel qui nous est particulier -la foi et la justice sociale- autour des mouvements comme And sam jikkoyi et Sunu suff-sunu momel ? Sommes-nous surpris d’entendre des voix faire leur la revendication de la souveraineté nationale ? Que dire du travail ? Alors soyons fiers d’avoir changé le discours politique au Sénégal », s’est interrogé le successeur du docteur Mohamed Sall.Cependant, «il est important que nous fassions aussi notre autocritique sur nos manquements envers les autres piliers de notre projet de société comme le Savoir, la Solidarité et la Fraternité. Sommes-nous solidaires envers nos militants mais surtout nos voisins comme le voudrait un parti qui se définit d’abord comme un parti au service du peuple ? Chers congressistes, joignez-vous à moi pour remercier de la plus vive voix, l’équipe qui a tenu notre parti en vie durant toutes ces années de privations et de doutes. En ce moment, de mon humble avis, vu le contexte politique national et international, il est impérieux de nous pencher à faire revivre cet héritage, ce leg de nos ainés. Il nous faut changer de paradigme en nous ressourçant dans notre système référentiel religieux et culturel », a dit le docteur Ousmane Diallo en direction de ses camarades non sans ajouter : « N’ayons pas peur des défis à relever. Faisons face avec courage et détermination car c’est un travail de longue haleine. En effet, il s’agira d’œuvrer sans relâche en vue de changer la mentalité du peuple Sénégalais pour le mettre en paix avec son substrat culturel mais aussi le relier avec ses voisins en reformattant notre psychè. Comme disait Imam Mbaye Niang lors de notre périple de plus 6000 km aux Etats-Unis « les colons nous ont formatés pour que nous ayons un complexe d’infériorité envers eux et une haine (complexe de supériorité) envers nos parents (les autres Africains) » (…) Il nous faudra faire de l’éthique en tout moment et en tout lieu notre phare, aussi bien dans nos relations avec nos frères qu’avec nos ennemis, les pourfendeurs de notre société. Puisque nous avons décidé d’investir le champs politique, il nous faudra ratisser large en incluant toutes les souches socio-culturelles et religieuses de ce pays ».Eu égard à la situation géopolitique africaine et internationale, «notre pays qui reste un phare de la cohésion sociale grâce à « l’intelligence culturelle » de son peuple dans son infime diversité, le Mrds devra prévenir les risques de déstabilisations politiques. Ensemble nous devrons œuvrer avec intelligence pour préserver les acquis de notre peuple, l’Indépendance de notre pays et surtout notre unité socio-politique avec les pays de la sous-région. Nous devons exporter les valeurs sénégalaises de Jom, Fula, Fayda et surtout la Téranga non seulement en Afrique mais aussi dans le monde entier. Offusquons-nous de voir des immeubles à milliards alors que notre peuple dans les zones rurales languit dans la pauvreté abjecte et nos enfants enguenillés cherchent la pitance quotidienne ! »a-t-il indiqué. Docteur Ousmane Diallo a conclu en donnant un conseil aux membres du parti : « Je vous prie d’éviter de tomber dans le piège de l’électoralisme : notre travail est un travail de transformation profonde de nos sociétés africaines basée sur une approche scientifique qui pose les vrais diagnostics et propose les traitements étiologiques adéquats ».

Source : Libéonline