Browse Category

Fait-divers

//

En images : 24 heures dans l’enfer de « crackland » à Paris

Dans le nord de Paris, l’ouverture du Jardin d’Éole aux consommateurs de crack pendant une partie de la nuit a entraîné une concentration des problèmes de drogue – trafic, mendicité agressive, criminalité – dans une étroite bande de verdure. Reportage au cœur du plus grand lieu de consommation à ciel ouvert en Europe.

Source : France24

//

SUICIDES / Plus de 700.000 cas dans le monde en 2019

Plus de 700.000 personnes se sont suicidées en 2019, soit un décès sur 100. « Nous ne pouvons pas – et ne devons pas – ignorer le suicide », a déclaré le directeur général de l’Oms, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui souligne que « chaque suicide est une tragédie ». Selon le chef de l’Oms, il est d’autant plus important de porter attention à la prévention du suicide, alors que nous venons de vivre de longs mois de pandémie de Covid-19 et que de nombreux facteurs de risque de suicide – perte d’emploi, difficultés financières et isolement social – sont toujours très présents. Les nouvelles orientations que l’Oms publiées cette semaine montrent clairement la voie pour intensifier les efforts de prévention du suicide.Le suicide reste l’une des principales causes de décès dans le monde, selon les dernières estimations de l’Oms, parues dans la publication intitulée «le suicide dans le monde en 2019 ». L’Oms signale que chaque année, un plus grand nombre de personnes meurent par suicide que du fait du Vih, du paludisme, du cancer du sein, ou encore des guerres ou des homicides. Chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans, le suicide est la quatrième cause de décès après les accidents de la route, la tuberculose et la violence interpersonnelle. Les taux varient d’un pays à l’autre, d’une région à l’autre, et entre hommes et femmes.Plus de deux fois plus d’hommes que de femmes mettent fin à leurs jours. Les taux de suicide chez les hommes sont généralement plus élevés dans les pays à revenu élevé (16,5 pour 100.000). Pour les femmes, on constate les taux de suicide les plus élevés dans les pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure (7,1 pour 100.000).Les taux de suicide dans les régions Oms de l’Afrique (11,2 pour 100.000), de l’Europe (10,5 pour 100 000) et de l’Asie du Sud-Est (10,2 pour 100.000) étaient supérieurs à la moyenne mondiale (9,0 pour 100.000) en 2019. En revanche, la région Oms de la Méditerranée orientale qui enregistre le taux de suicide le plus faible (6,4 pour 100.000). À l’échelle mondiale, le taux de suicide est en baisse sauf dans les Amériques où il est en hausse. Les taux de suicide ont diminué de 2000 à 2019, le taux mondial ayant baissé à 36%, avec un recul allant de 17% dans la région de la Méditerranée orientale à 47% dans la région européenne et 49% dans la région du Pacifique occidental. Toutefois, dans la région des Amériques, les taux ont augmenté de 17% au cours de la même période.Même si certains pays ont placé la prévention du suicide en bonne place dans leurs priorités, ils sont encore trop nombreux à ne pas s’engager en ce sens. A l’heure actuelle, seuls 38 pays disposent d’une stratégie nationale de prévention du suicide. Il convient d’accélérer considérablement les efforts pour atteindre la cible des Objectifs de développement durable (Odd) qui est de réduire d’un tiers le taux de mortalité par suicide à l’échelle mondiale d’ici à 2030.

Source : Libéonline

1 2 3 115