25.5 C
Dakar
mercredi, juin 29, 2022
spot_img

Évènements mars 2021: Les bourreaux des treize martyrs non encore identifiés

Un an après les émeutes qui ont couté la vie à 13 jeunes, le Mouvement pour la Défense de la Démocratie (M2D) a organisé une lecture de coran pour les défunts. C’était ce vendredi 11, dans restaurant de la place. Suite à cela, face à la presse, le M2D a exigé l’ouverture d’une enquête pour trouver les coupables de la mort de ses treize (13) martyrs.

Le chef de l’Etat a failli sur plusieurs aspects. « Le président Macky Sall n’a pas tenu ses promesses concernant l’enquête pour destituer les coupables ces morts », a déclaré Cheikh Tidiane Dièye.

Aida Mbodj, Aliou Sané, Mme Yacine Fall et Cie sont revenus sur les dix points de (10) revendications qu’ils ont remis au chef de l’Etat Macky Sall, avec l’aval du Khalif Général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké. Ces points qui ont permis l’apaisement des tensions pendant cette période sont :

  • La libération des prisonniers politiques,
  •  La mise en place d’une commission indépendante pour évaluer les réparations des indemnités à accorder aux familles des victimes,
  • Mettre en terme au complot politico-judiciaire fomenter contre Ousmane Sonko et la restitution de son immunité parlementaire,
  • Ouvrir une enquête parlementaire pour trouver le coupable de ces drames,
  • L’arrêt immédiat de persécutions des opposants, restaurer le droit des acteurs politiques,
  • Organisation démocratique des élections locales (2021),
  • Élections législatives (2022) et la présidentielle (2024),
  • Reconnaitre publiquement l’impossibilité de briguer un troisième mandat,
  • Exiger l’étude de la gestion des secteurs socio-stratégiques et enfin l’arrêt immédiat de l’accaparement foncier ».

D’après les membres du mouvement, c’est grâce au Khalif Général des mourides qu’ils ont calmé leurs ardeurs. « En bon disciples, nous ne pouvons pas aller vers cette confrontation. Ce n’est pas peur, de l’affronter (Macky Sall), mais c’est parce que nous continuons de respecter cette autorité religieuse qui a pris la peine de mener cette médiation », indique Aida Mbodj, membre de la coalition Yewwi Askan Wi et de M2D.

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,369SuiveursSuivre
19,800AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR